•   35 rue du faubourg de Saverne
  •   03.88.66.04.90

La cigarette électronique sera nocive tant qu'elle fera arrêter de fumer, selon l'OMS.

La cigarette électronique sera nocive tant qu'elle fera arrêter de fumer, selon l'OMS.

En ce Samedi 27 juillet 2019, nous avons le droit à un énième gros titre sur la cigarette électronique. Une dépêche de l'AFP, relayée à grands coups de copier-coller par la quasi totalité de nos médias, affirme que " les cigarettes électroniques sont incontestablement nocives " d'après le dernier rapport de l'OMS sur l'épidémie mondial du tabac. 

Oui, vous avez bien lu, le rapport sur l'épidémie mondiale du tabac d'un peu plus de 200 pages dans lequel on retient la seule page sur la cigarette électronique et ses conclusions alarmantes, grotesques et infondées !  

D'ailleurs la dépêche de l'OMS, quant à elle, ne mentionne aucune fois la cigarette électronique. Nous sommes en droit de nous demander comment l'AFP en arrive à un titre aussi racoleur, non ?

Afin de vous éviter sa lecture, résumons quelques points intéressants. Le premier et non des moindres, L'OMS affirme que le niveau de risque du vapotage " ne peut être mesuré de façon concluante ", c'est pourquoi elle qualifie la cigarette électronique "d'incontestablement nocive". On cherche encore de notre côté le lien de cause à effet, donc si jamais vous avez une idée, n'hésitez pas à nous la partager en commentaires ;) 

Nous apprenons également qu'aucune étude ne permet de conclure que la cigarette électronique est un moyen efficace contre le tabagisme. Pourtant, The New England Journal of Médecine publiait le 14 Février dernier, leur conclusion sans équivoque d'une étude comparant l'efficacité dans le sevrage tabagique entre la cigarette électronique et les autres moyens pharmaceutiques connus :

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1808779?query=featured_home&fbclid=IwAR1XqmDm3egEzKDOS51yUQEvBgYA9u_W2aqMheqkTeCrEnj3VXmIvwNOK2Y

La semaine dernière, 2 études ont montré l'efficacité de la cigarette électronique sur le sevrage tabagique. L'association Sovape a pourtant relayé la dépêche, en vain, à tous les medias.

https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/2737916  

Ce rapport de l'OMS met en garde sur la désinformation faite par l'industrie du tabac à propos de la cigarette électronique. A première vue, ce titre est réjouissant, puisque cela fait de longues années qu'elle milite contre. Mais non ! On nous apprend que l'industrie du tabac en ferait la publicité et qu'il faut absolument réglementer ce produit qui serait une passerelle vers le tabagisme pour les plus jeunes. Une belle référence à l'actualité Américaine et la plus grosse compagnie de cigarette électronique Juul, détenue à environ 30 % par "Big Tobacco" pour " quelques " millions de dollars ( un article arrive bientôt sur Juul ). Effectivement, les adolescents sont le coeur de cible de cette start-up, mais rien de nouveau pour l'industrie du tabac, non ? Voilà comment décrédibiliser un produit en une seule leçon. 

Par contre, si on se réfère à la dernière étude de Santé publique France sur la cigarette électronique, on apprend que la population est de plus en plus nombreuse à penser que la vapotage est tout aussi dangereux, voir plus que la cigarette traditionnelle. Voilà le réel désastre de la désinformation. 

Toujours selon les données de santé publique, on sait, qu'en France, le tabagisme aurait baissé de 3% entre 2010 et 2018 sans compte les vapoteurs. Une fois ces derniers intégrés, le chiffre augmente à 7%, plus de 2 fois ! 

Nous savons aujourd'hui que le vapotage ne présente aucun risque à moyen terme et aucun d'identifier à long terme, que le vapotage est l'un des outils les plus efficaces contre le tabagisme, alors pour qui roule l'OMS ?

Leur récurrente mise en valeur des produits pharmaceutiques dans leur rapport nous donne une vague idée. Les chiffres plus haut prouvent pourtant leur inefficacité. 

Il faut savoir que l'OMS est financé en majeure partie par Bill Gates et des entreprises privées, le reste par ses états membres. Son indépendance est donc compromise, pour preuve des faits qui s'accumulent : sa position troublante sur le glyphosate, son silence face aux pollutions des compagnies pétrolières ou encore sa mauvaise gestion du virus Ebola... 

Arte nous propose un magnifique reportage sur ce sujet : " L'OMS : dans les griffes des Lobbyistes ". A vous de vous faire une idée ! 

Leave a Reply
* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url withhttp://)
* Comment:
Please wait...