•   11 Rue Maurice Ravel
  •   03.89.29.80.33

L'amour aura duré 10ans

L'amour aura duré 10ans

Depuis la création de Sweet & Vapes en 2013, j'ai cherché à me professionnaliser le plus possible et, peut-être à tort, à dépersonnaliser un maximum mon entreprise. Mais ses hauts et ses bas n'ont été que le miroir des miens, et son exposition, sa réussite et son échec ne sont que le résultat d'un marathon où je l'ai porté à bras levés. Un marathon, vent de face, que ses propres organisateurs et participants sabotent petit à petit. Je n'ai plus la force d'essayer de passer la ligne d'arrivée, ni même l'envie d'y être assimilé. Ils ont tué la vape, mais bon dieu, qu'est-ce que j'ai aimé ce bout de chemin.

L'inconvénient d'être passionné est de flirter avec le dégoût; c'est bien connu l'amour finit toujours mal. J'ai découvert la vape par quelqu'un décédé quelques années plus tard d'un cancer et m'y suis engouffré corps et âme. Je n'avais qu'un but, faire arrêter un maximum de fumeurs et combattre le tabagisme. Durant les 2 ou 3 premières années, je pense que j'ai réussi, même si tout n'était pas parfait. J'ai étudié tout ce qui était possible sur la vape, mais aussi sur le tabac, les addictions, sans compter sur la gestion d'une entreprise et tout ce qui en touche pour une petite PME.

Avec honnêteté, je gagnais petit à petit la confiance de mes clients et je devenais un peu leur psychologue. C'est incroyable la relation créée lorsque certains tabous sont balayés d'un revers de main.

Puis tout bascula lorsque les fabricants ont décidé de créer des machines plus puissantes pour faire plus de vapeur. Forcément qui dit plus de vapeur, dit plus grosse consommation, dit baisse du taux de nicotine. Nous avons basculé d'une "politique de sevrage" à une sorte de "politique de fidélisation". Les gens mal conseillés par des commerçants sans scrupules demandent plus de volume, nous allons leur en donner. Ni plus, ni moins. C'est ainsi que la vape a doucement commencé son déclin et que le désintérêt général a commencé.

La vape fonctionnait. Elle fonctionnait tellement bien que les acteurs du marché sur lequel la vape cherche ses "clients" ont décidé de s'y intéresser : Big Tobbacco. La puissance de son lobby ( la fameuse boite noire ) est tellement importante que certains gouvernements se sont opposés à la vape, et une guerre a été déclaré. Je ne sais pas exactement combien d'années cela a duré, mais je pense que pendant 3 ou 4 années d'affilée, la presse a désinformé en masse, quasiment mensuellement, sur ce phénomène. Dans une seconde partie de cette stratégie, Big Tobacco s'est implanté sur le marché de différentes façons. Ils ont racheté, par exemple, la plus grosse start up du marché, Jul, et en même temps ont su créer la plus grosse polémique : l'accès à la vape aux mineurs. Un coup de maitre qui entraina le ban complet de la vape sur le plus gros marché mondial, les USA. Mais c'est en bref, je n'ai pas envie de tout détailler, ou plutôt, plus envie. Ayant côtoyé de près tout ce monde, entendu ce qui se passe dans les couloirs du parlement européen à Strasbourg, je ne m'étonne plus que le monde aille mal. 

Mais revenons aux acteurs. Les premiers, ces "revendeurs" qui ont poussé comme des champignons dans tout l'hexagone, notamment. Suite à leur incompétence ( appelons un chat un chat ), de nombreux utilisateurs se sont tournés vers le net et un seul et unique acteur. Cet acteur est devenu l'une des plus grosses entreprises européennes en même pas une décennie. C'est un commerçant. Tu vois pas où je veux en venir ? Attends, imagine un peu un monde où tu donnes tous les pouvoirs à Amazon et Google... Tellement de puissance que les fabricants en deviennent dépendants. Tellement de puissance que tu penses que le liquide rouge est le meilleur. Mais détrompez-vous, ils avaient simplement énormément de stock à bas prix. Tellement de puissance qu'ils vendent moins cher que le pauvre indépendant n'achète au meilleur des prix et passe pour un voleur. Alors que c'était le même qui a donné de sa personne pour le suivi de ses clients. La consommation a finalement tué le passionné et le professionnel.

Mais l'incompétence de ces revendeurs n'a pas que créé l'ogre, et la dépendance des fabricants auprès de ce dernier. Non, tout ce mélange a poussé les fabricants à aller zieuter chez le loup. Oui, si le vapoteur consommateur est exclusivement sur une plateforme internet, le fumeur, en 2022, est de retour chez les buralistes. Ces fabricants qui nous juraient que, oh non jamais, ils ne vendraient leurs produits aux buralistes. Qui nous juraient que, ô combien les magasins spécialisés étaient l'avenir de ce secteur. Je vous raconte cela, mais j'ai sauté l'étape de la grande distribution. Oui, vous savez, aujourd'hui vous prenez un caddie, vous allez acheter un bout de viande, du pain, du dentifrice, du subutex et un liquide. Enfin presque. Heureusement il y a encore quelques bons boulangers.

Le subutex n'est qu'un clin d'oeil au CBD. Cette molécule où la vape s'est engouffrée, morte de faim. Rien de tel pour être sûr de faire passer le vapoto pour un toxico aux yeux du grand public.

Si ce n'était pas assez et qu'à force de persévérance et de résiliation, l'arrivée ( enfin le retour ) des puffs a eu mon dernier souffle. Vous savez, ces sortes de pods qu'on retrouve chez gifi, entre une déco et une assiette ? Ce sont des cigarettes électroniques qui ressemblent trop vaguement à ce qui se faisait il y a 10ans. Parait-il que les consommateurs ne veulent que ça. Moi je dis que la vape a les clients qu'elle mérite.

Voilà, je vous ai résumé l'envers du décor des 10 années de ma société dans la vape. Cette vape, qui, a su se tuer ( ou se commercialiser... est-ce le bon terme ) elle-même. Je ne m'y reconnais plus depuis quelques mois déjà et il m'a été difficile d'en faire le deuil. Difficile parce que j'ai aimé profondément ces 10 dernières années. J'ai aimé mes clients, mes découvertes, mes rencontres. J'y ai cru et vous m'avez suivi, vous m'avez enrichi d'une expérience incroyable. Je tenais à vous remercier, il est temps pour moi d'éteindre la radio. 

Il existe encore une vape underground, celle où l'on prend son pied. Celle faite d'ingéniosité, de passion et d'amour, et même de goût ! Je ne sais pas pour combien de temps encore, alors si vous y êtes toujours, faites-moi une dernière faveur : évitez le mainstream et faites-vous surprendre ! 

Aurélien

Please wait...